-..

de   fr



 

 

.

.
Ho'oponopono
à l'hôpital d'état de Hawaii

Que c'est-il passé vraiment
entre 1984 et 1987?


 Un reportage personnel 

Résumé:  En effet, 23 criminels malades mentaux ont pu être soignés entre 1984 et 1987 à l'hôpital d'état de Hawaii. Cependant, la méthode employée par le Dr Hew Len, ne fut pas un mantra de 11 mots, mais le Ho'oponopono version longue– en 14 étapes, de Morrnah Simeona.

Une des plus grandes duperies du monde spirituel
 

        Ce n'est pas avec grand plaisir que j'écris ceci, car Ho'oponopono est un projet de paix et non de confrontation. Cependant il y a des circonstances dans la vie, où il s'agit de considérer et de tenir compte du destin de milliers de personnes et de plusieurs centaines de successeurs. Non seulement lorsqu'on est le témoin d'une des plus grandes duperies du monde psychospirituel, mais aussi lorsque l'on ressent le courage et que l'on a la possibilité d'éclaircissement. Finalement une impulsion à purifier pour chacun qui a à faire avec ceci.

        j'ai été formé par Morrnah Simeona, et cela presque au même moment que le Dr Stanley G. Hew Len. J'ai reçu la permission d'enseigner les trois niveaux (Basic I-III) de son Ho'oponopono. Le Dr Hew Len lui a été formé peu de temps avant. Ensuite nous nous sommes retrouvés lors de séminaires communs avec Morrnah, nous avons partagé de bons moments ensemble. Lorsque Morrnah nous a quitté, quelques mois après en juin 1992 nos chemins se sont séparés. C'est uniquement en 2007, par le livre Zero limits de Joe Vitale, que j'ai entendu parler de lui à nouveau.
 

L'histoire

        Dans un service de l'hôpital d'état d'Hawaii, Dr Len a pratiqué sous l'ordre de Morrnah Simeona, le Ho'oponopono en 14 étapes qu'elle avait élaboré. En l'espace de trois ans 23 criminels mentaux ont pu être soignés et être mis en liberté. Dans chaque stage que j'ai donné avec Dr. Len cette histoire était LE thème principal.

        Deux patients n'ont pu être soignés et ont été transférés dans un autre service. Pourquoi n'ont-ils pu être soignés? Parce qu'entre Dr Len et eux il n'y avait pas de lien karmique. Oui vous avez bien lu, Ho'oponopono de Morrnah efface le karma.
 

Falsification: Le mantra Len

        Le Dr Len est connu comme étant la source première des paroles „Je t'aime, pardonne-moi, Je suis désolé, merci“, qui en 1998 (donc 6 ans après le décès de Morrnah) sont apparues et qu'il aurait adressé, selon Zéro Limits à une Divinité. Prière belle, simple mais qui n'est pas du tout un Ho'oponopono. Cette prière ou mantra Len, n'a pas été utilisé à l'hôpital d'état de Hawaii afin de soigner les malades mentaux. Dans Zero Limits (page 23) Joe Vitale demande à Hew Len si cela a bien été la seule thérapie: „That's all?“ ("C'est tout" ?), et Len de répondre: „That's all“ ("C'est tout"' !)

Dans les stage de 1986 à 1991 auxquels moi et des milliers d'autres personnes étaient présente, le Dr Len parla uniquement des 14 étapes du Ho'oponopono de Morrnah Simeona qu'il a appliqué à l'hôpital d'état d'Hawaii. A ce sujet il existe des enregistrements audio-
 

Enseignants et imitateurs:
Tous des faux'oponoponos

        Puisque l'histoire de la guérison des 23 criminels malades mentaux effectuée avec un mantra uniquement est fausse, il va de soi que toutes les informations et enseignments qui ont suivi par écrit ou verbalement, dans des blogs, séminaires, livres... sont également inexacts puisqu'ils se basent sur les mêmes affirmations. Il faut remarquer qu'un mantra répété peut effectivement calmer les personnes car ces formes de pensées répétées agissent naturellement sur les impliqués.
 

La Preuve

        Selon une lettre d'invitation aux stages sur L'identité de Soi par Ho'oponopono du 5 octobre 1990 signée par Dr Len et envoyée à plus de 1500 thérapeutes allemands, francais, anglais, il dit bien avoir appliqué uniquement le procédé de Morrnah, „au moins deux fois par jour“. Il écrivit:

        "On m'a demandé de travailler sur Charles. Chaque fois que je lui rendais visite, il fallait lui mettre une camisole de force afin d'éviter ses attaques. A plusieurs reprises nous n'avons pu éviter de le mettre dans une cellule d'isolement après qu'il eut blessé plusieurs personnes... Mon travail normal aurait été de prendre mon temps à travailler directement avec lui. Au lieu de cela, j'ai oberservé mes réactions et mes jugements le concernant, ainsi que celles des autes médecins, infirmières et d'autres patients. J'enregistrais cela sur une bande magnétique, ainsi que les détails sur tout l'environnement dans lequel il vivait“.

        Aucune mention telle que „penché uniquement sur les dossiers“ ou „mantra over and over, nonstop“ comme il est indiqué dans le livre Zero Limits etc... TOUS les récits concernant „les histoires vraies“ sont inexacts.

        Puisse cette histoire être propagée justement et PONO en mémoire et avec respect pour l'oeuvre de Morrnah Simeona.
 

 


KOMMUNIKATION

Accueil

Ho'oponopono-Blog-Forum

Ho'oponopono-Ausbildung
und Seminare

Impressum

Ho'oponopono in Social Media:  

..
 


HO'OPONOPONO

Le plus important en un coup d'oeil

Ho'oponopono, c'est quoi?

Morrnah Simeona

Ho'oponopono cours à domicile

Ho'oponopono-Testimonials

Ho'oponopono
à l'hôpital de l'état de Hawaii
 


KEIN HO'OPONOPONO

Übersicht-B

Irrtümer über Ho'oponopono

Morrnah Simeona vs. Hew Len

Zero Limits und Nachfolger
 

.
 

.

 



website (Gestaltung, Texte, Bilder) copyright: Michael Micklei, 2011  -  aktualisié 13.7.2018